SUPREME COURT RULING A VICTORY FOR WORKERS

FOR IMMEDIATE RELEASE January 30, 2015

OTTAWA – The Supreme Court of Canada’s ruling that a Saskatchewan law preventing public sector employees from striking is unconstitutional is a victory for all workers. 

“With this important decision the highest court of the land has reaffirmed fundamental Canadian values like dignity and equality; and recognised every worker’s right to participate in in determining their working conditions,” said NDP Labour critic Alexandre Boulerice (Rosemont – La Petite Patrie).

As part of the majority ruling the Supreme Court recognized the “deep inequalities” in the employer-employee relationship and workers’ vulnerability and determined that the right to strike promotes equality in the bargaining process.

“The Supreme Court has recognized that the right to strike is constitutionally-protected,” said Boulerice. “This should be a warning to governments of every level in Canada that would try to trample on this important right.”

– 30 –

For more information, please contact:

Véronique Breton, Press Secretary, 613-408-1483 or veronique.breton@parl.gc.ca 

http://www.ndp.ca/news/supreme-court-ruling-victory-workers

***

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

30 janvier 2015

UN JUGEMENT DE LA COUR SUPRÊME DONNE RAISON AUX TRAVAILLEURS ET PROTÈGE LEUR DROIT DE GRÈVE

OTTAWA – Le jugement de la Cour suprême du Canada, selon lequel la loi saskatchewanaise empêchait les employés du secteur public de faire la grève est inconstitutionnelle représente une victoire pour tous les travailleurs.

« Cette décision de la plus haute instance de justice du pays vient réaffirmer les valeurs fondamentales canadiennes de la dignité et de l’égalité. Elle vient reconnaître le droit des travailleurs de faire la grève et de négocier des conditions de travail », a déclaré le porte-parole du NPD en matière de travail, Alexandre Boulerice (Rosemont – La Petite Patrie).

Dans son jugement, la Cour suprême a reconnu la présence d’« inégalités importantes » dans la relation employeur-employé et la vulnérabilité des travailleurs. Elle a également déterminé que le droit de grève était un mécanisme assurant plus d’égalité dans le processus de négociation.

« La Cour suprême a reconnu que le droit de grève était protégé par la Constitution, a ajouté M. Boulerice. Les gouvernements de tous les niveaux du Canada doivent maintenant prendre ce jugement comme un avertissement que ce droit ne pourra pas être ignoré. »

– 30 –

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Véronique Breton, attachée de presse, (613) 408-1483 ou veronique.breton@parl.gc.ca  

http://www.npd.ca/nouvelles/un-jugement-de-la-cour-supreme-donne-raison-aux-travailleurs-et-protege-leur-droit-de