CONSERVATIVES PUTTING PRAIRIE FAMILIES AT RISK : TURMEL // NYCOLE TURMEL REPROCHE AUX CONSERVATEURS DE METTRE LE BIEN-ÊTRE DES FAMILLES DES PRAIRIES EN DANGER

FOR IMMEDIATE RELEASE
OCTOBER 18,2011

 CONSERVATIVES PUTTING PRAIRIE FAMILIES AT RISK : TURMEL

Ignoring farmers’ wishes, government barrels ahead with anti-Wheat Board legislation

 OTTAWA – New Democrat Leader Nycole Turmel blasted the Conservative government today for ignoring farmers and putting Prairie families at risk by introducing legislation to dismantle the Wheat Board.

 “This is an outrage.  Prairie farmers have spoken. They want to maintain the Wheat Board,” said Turmel. “But Harper’s Ottawa Conservatives aren’t listening to Prairie farmers.  They are only listening to their friends in the biggest agribusinesses”

 As recently as last March, the Agriculture Minister assured the Wheat Board that the government would not impose dual marketing without a democratic vote. Today, the Conservatives are moving full-steam ahead to do just that – despite last month’s Wheat Board plebiscite showing the majority of Prairie farmers want the organization kept intact.

“The Conservatives need to put hard-working Canadians ahead of their friends in corporate agribusiness, and that means giving farmers a fair vote,” said Turmel. “This out-of-touch government thinks it knows better than Canadian farmers.  They are putting the family farm at risk at a time when our economy needs stability.”

 As Canada teeters on the brink of recession, Turmel says the Conservatives should put the political games aside and start focusing on real action to help hard-working farming families.

 “It’s hard enough for Canadian farmers these days,” said Turmel. “This government needs to be building our agriculture sector instead of systematically tearing it down. The Ottawa Conservatives don’t know what’s best for our agriculture sector – farmers do. It’s time this government starts listening to them.”

 -30-

 For more information, please contact:
Jesse Brady, press secretary, 613-720-6400 or jesse.brady@parl.gc.ca

 ***

 Pour diffusion immediate

Le 18 octobre 2011

 NYCOLE TURMEL REPROCHE AUX CONSERVATEURS DE METTRE LE BIEN-ÊTRE DES FAMILLES DES PRAIRIES EN DANGER

Ignorant complètement les souhaits des agriculteurs, le gouvernement va de l’avant avec son projet de loi visant à éliminer la Commission canadienne du blé

 OTTAWA – La chef du NPD Nycole Turmel a aujourd’hui reproché aux conservateurs d’ignorer les besoins des agriculteurs et de mettre le bien-être des familles des Prairies en danger avec leur nouveau projet de loi visant à démanteler la Commission canadienne du blé.

 « C’est totalement inacceptable. Les agriculteurs des Prairies se sont clairement exprimés. Ils veulent conserver la Commission canadienne du blé », a déclaré Mme Turmel. « Mais les conservateurs de Stephen Harper n’écoutent pas les préoccupations des agriculteurs des Prairies. Ils écoutent uniquement les préoccupations de leurs amis des grandes entreprises agroalimentaires. » 

 En mars dernier, le ministre de l’Agriculture a affirmé à la Commission canadienne du blé que le gouvernement n’imposerait pas un système de commercialisation mixte sans d’abord procéder à un vote démocratique. Et pourtant, aujourd’hui, les conservateurs font exactement cela, malgré les résultats du plébiscite réalisé le mois dernier par la Commission canadienne du blé qui ont démontré que la majorité des agriculteurs des Prairies veulent que l’organisation soit conservée dans sa forme actuelle.

 « Les conservateurs doivent faire passer les besoins des Canadiennes et des Canadiens qui travaillent d’arrache-pied avant ceux de leurs bons amis des entreprises agroalimentaires.  Cela signifie permettre aux agriculteurs de se faire entendre », a ajouté Mme Turmel. « Ce gouvernement déconnecté de la réalité pense qu’il sait mieux que les agriculteurs ce qui est bon pour eux. Le gouvernement met la survie des fermes familiales en danger, au moment-même où notre économie a besoin de stabilité. »

 Alors qu’une nouvelle récession menace le Canada, Mme Turmel soutient que les conservateurs devraient mettre les jeux politiques de côté et se concentrer sur la prise de mesures concrètes pour aider les familles d’agriculteurs.

 « La situation actuelle est déjà assez difficile pour les agriculteurs canadiens », a affirmé Mme Turmel. « Ce gouvernement doit soutenir notre secteur agricole, plutôt que d’essayer de le démolir à tout prix. Les conservateurs ne semblent pas comprendre ce qui est le mieux pour le secteur agricole, mais les agriculteurs, eux, le savent. Le moment est venu pour ce gouvernement de commencer à les écouter. » 

 -30-

 Pour obtenir de plus amples informations, veuillez communiquer avec :

Jesse Brady, attaché de presse, 613-720-6400 ou jesse.brady@parl.gc.ca