STUDENTS DESERVE ACCESSIBLE, QUALITY EDUCATION // LES ÉTUDIANTS MÉRITENT UNE ÉDUCATION ACCESSIBLE ET DE QUALITÉ

FOR IMMEDIATE RELEASE
MARCH 10, 2011

STUDENTS DESERVE ACCESSIBLE, QUALITY EDUCATION
New Democrats propose federal plan to stop climbing tuition fees

OTTAWA – Across the country Canadians are recognising the increased need for post-secondary education but decades of Conservative and Liberal governments have failed to make it a priority.

Today, to address this growing problem, New Democrat Post-Secondary Education Critic Niki Ashton proposed the Post-Secondary Education Act. Modelled after the Canada Health Act, the legislation would ensure provincial and territorial government are better able to provide affordable high-quality education for all Canadian students.

“The federal government has an historic role in funding post-secondary education,” said Ashton. “Stephen Harper broke his promise to create a transfer dedicated to education and now universities and colleges are left to choose between raising tuition fees and sacrificing quality. No wonder Canadians say Ottawa is broken.”

In the last four years alone, tuition fees have risen by close to 20 percent. Across provinces, striking discrepancies in tuition fee rates reveal the clear need for federal leadership.

“Twenty years of failing federal investment have seen tuition fees triple, soaring out of reach for far too many families,” said Ashton. “Our future prosperity depends on how well we equip the next generation of Canadians to build our 21st century economy. We need to make post-secondary education more accessible, not less.”

-30-

For more information, please contact:
George Soule, Caucus press secretary, 613-850-3448 or souleg@parl.gc.ca

***

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE
LE 10 MARS 2011

LES ÉTUDIANTS MÉRITENT UNE ÉDUCATION ACCESSIBLE ET DE QUALITÉ
Le NPD propose un plan fédéral pour faire cesser l’augmentation des frais de scolarité

OTTAWA – Partout au pays, les Canadiens sont conscients des besoins urgents en ce qui a trait à l’éducation post-secondaire, mais on constate qu’après plusieurs décennies, de gouvernements conservateurs et libéraux, ce n’est toujours pas une priorité.

Aujourd’hui, Niki Ashton, porte-parole du NPD en matière d’éducation post-secondaire, a proposé la Loi sur l’éducation post-secondaire afin de répondre à ce problème qui prend de plus en plus d’ampleur. Inspirée de la Loi canadienne sur la santé, la législation ferait en sorte que les gouvernements provinciaux et territoriaux soient en meilleure position pour offrir une éducation abordable et de grande qualité à tous les étudiants canadiens.

« Le gouvernement fédéral a un rôle historique dans le financement de l’éducation post-secondaire, » a déclaré Ashton. « Stephen Harper a brisé sa promesse de créer un transfert pour l’éducation. C’est pourquoi les universités, les collèges et les cégeps doivent choisir entre augmenter les frais de scolarité et sacrifier la qualité de l’éducation. Ce n’est pas étonnant que les Canadiens disent qu’Ottawa ne fonctionne pas. »

Au cours des quatre dernières années, les frais de scolarité ont augmenté de presque vingt pourcent. Les différences marquées des frais entre les provinces démontrent toute l’importance de leadership de la part du fédéral.

« Les frais de scolarité ont triplé lors des deux dernières décennies en raison du manque d’investissements du gouvernement fédéral. Cette augmentation a fait en sorte que de nombreuses familles ne peuvent plus se permettre de défrayer ces coûts, » a poursuivi Ashton. « Notre avenir et notre prospérité dépendent grandement de la façon dont nous préparons la prochaine génération de Canadiens pour bâtir l’économie du 21e siècle. C’est pourquoi nous devons rendre l’éducation post-secondaire plus accessible. »

-30-

Pour obtenir de plus amples informations, veuillez communiquer avec :
George Soule, attaché de presse du caucus, 613-850-3448 ou souleg@parl.gc.ca