CONSERVATIVES MUST ACT ON OXFORD HOUSE SCHOOL: ASHTON // ASHTON : LES CONSERVATEURS DOIVENT INTERVENIR DANS LE DOSSIER DE L’ÉCOLE D’OXFORD HOUSE


SEPTEMBER 10, 2010

THOMPSON, MB – New Democrat MP Niki Ashton (Churchill) is calling on Stephen Harper’s Conservatives to take immediate action and ensure that children in Oxford House can go to school in a healthy and safe environment.
A recent CBC report pointed to the failure of Indian and Northern Affairs to respond to the mould infestation that is preventing children from going to school. Oxford House is an isolated community in the north east of Manitoba.
"The leadership and community members in Oxford House have been sounding the alarm bells on the school and the danger it poses to the health of their children for quite some time," said Ashton. “Unfortunately, Stephen Harper’s government has not been listening.”
The Conservatives’ failure to deal with the Oxford House School is yet another symptom of the on-going underfunding of First Nations' education on reserves.
"Too many First Nations in northern Manitoba, and across Canada, have grossly inadequate facilities, often posing health risks and making it incredibly difficult for children to learn," said Ashton.
While there have been many previous commitments by Conservative and Liberal governments to improve Aboriginal education, they have failed to deliver the changes urgently needed on the ground. Aboriginal communities are among the youngest in Canada and have fast-growing education needs.
"By ignoring the plight of children in Oxford House as well as that of First Nations children across Canada - this government is preventing part of Canada's next generation from achieving their full potential," said Ashton. “This is simply unacceptable.”
- 30 -

***

LE 10 SEPTEMBRE 2010

THOMPSON (MANITOBA) – La députée du NPD Niki Ashton (Churchill) exhorte les conservateurs de Stephen Harper à agir immédiatement afin de veiller à ce que les enfants de la communauté d’Oxford House puissent étudier dans une école dont le milieu est sain et sécuritaire.
Dans un reportage paru récemment à la CBC, on soulignait le manque d’action de la part du ministère des Affaires indiennes et du Nord pour freiner l’infestation de moisissure qui empêche des enfants d’aller à l’école. Oxford House est une communauté isolée située dans le nord-est du Manitoba.
« Les leaders et les membres de la communauté d’Oxford House lancent des cris d’alarme depuis longtemps au sujet de l’école et des dangers que le problème pose pour la santé de leurs enfants, » a déclaré Mme Ashton. « Malheureusement, le gouvernement de Stephen Harper fait la sourde oreille. »
La négligence des conservateurs à agir dans ce dossier est un autre symptôme du sous financement chronique de l’éducation des Premières nations vivant dans les réserves.
« Trop de Premières nations du nord du Manitoba, et dans l’ensemble du Canada, ont des installations terriblement inadéquates qui posent souvent un risque pour la santé et nuisent considérablement à l’apprentissage des enfants », a déclaré Mme Ashton.
Les gouvernements Conservateurs et Libéraux se sont certes engagés à de nombreuses reprises à améliorer l’éducation des Autochtones, mais ils n’ont pas réussi à apporter rapidement les changements nécessaires sur le terrain. Les communautés autochtones sont parmi les plus jeunes au Canada, et leurs besoins en matière d’éducation augmentent donc rapidement.
« En faisant fi de la souffrance des enfants d’Oxford House ainsi que de celle des enfants des Premières nations aux quatre coins du pays, ce gouvernement empêche une partie de la prochaine génération de réaliser son plein potentiel, » a affirmé Mme Ashton. « Cette situation est tout simplement inacceptable. »
- 30 -